8 statistiques à connaître sur le recrutement par cooptation

Posté le Oct 11, 2022

Par Clarisse

Clarisse

Partager cet article

Lien de partage vers LinkedInLien de partage vers TwitterLien de partage vers FacebookLien de partage vers MessengerLien de partage vers Whatsapp
Employeur longue vue

#1 La cooptation, le meilleur moyen de faire des recrutements fiables ! 💍

Plus de 47% des employés cooptés restent plus de 3 ans dans l’entreprise ! ⌛(Jobvite)

A l’inverse, seulement 14% des collaborateurs recrutés via les jobboards restent plus de 3 ans.

En effet, les candidats cooptés sont des collaborateurs plus fidèles que ceux recrutés via d'autres canaux de sourcing. ⁠ ⁠La cooptation est un système vertueux qui permet d'améliorer considérablement :

  • le taux de rétention
  • de réduire le turnover,
  • et de réaliser des économies substantielles sur votre recrutement.

Cela s’explique notamment par le fait que cet outil permette de proposer une expérience candidat de qualité. Le candidat trouve un coach en son coopteur et bénéficie donc d'une connaissance plus poussée de l'entreprise ce qui favorise un bon matching et facilite l'onboarding.

A noter que les personnes recommandées par des collaborateurs de l’entreprises ont une propension plus élevée à valider leurs périodes d’essai. ⁠⁠ 💡 Chez Basile, le taux de validation de période d'essai des cooptés est de 98%.

#2 L'outil clé pour recruter plus vite ⌚

En 2018, les recruteurs estimaient faire 80% d’économie de temps sur l’étape de présélection grâce à la cooptation, selon une étude QAPA.

En moyenne, un recrutement par cooptation prend 29 jours contre 39 jours pour un recrutement dit classique. (jobvite)

C'est en partie pourquoi il s'agit d'un outil est très plébiscité par les employeurs.

#3 Recevoir des candidatures qualifiées 💎

1 candidat coopté sur 5 est recruté contre environ 1 sur 100 via les canaux habituels, selon The HR Tech Weekly.

Si la cooptation est si efficace pour dénicher des candidats qualifiés c'est qu'elle responsabilise le collaborateur vis-à-vis de son entreprise. Il a tout intérêt à proposer des candidats capables de passer le processus de sélection et de correspondre aux valeurs de l'entreprise. D'une part, il peut être incentivé par une prime de cooptation si l'embauche aboutit et bénéficier également de la reconnaissance de son employeur.

#4 Un levier pour booster votre inbound recruiting 🚀

60% des emplois sont trouvés via le networking, selon TopResume.

Alors pourquoi ne pas miser sur la cooptation pour fluidifier et institutionnaliser cette méthode de recherche d'emploi ?

Utiliser la cooptation c'est booster sa capacité à attirer les talents ! ⁠ ⁠Se priver de cette méthode de sourcing c'est se couper d'une large part de candidats qualifiés qui n'attendent qu'à rejoindre votre entreprise.

#5 La cooptation, la méthode de sourcing la plus efficiente ! 💰

82% des employeurs considèrent la cooptation comme le meilleur canal de sourcing en termes de retour sur investissement (ROI), selon une étude Carrer Builder.

La conjonction des atouts majeurs de la cooptation en font le canal le plus efficient. Cette méthode permet de recruter de bons profils, plus vite, moins cher et plus fiables. 

Il s'agit d'un canal complémentaire qui permet aux entreprises de réaliser des économies considérables, surtout lorsqu'elles ont l'habitude de faire appel à des cabinets de recrutement.

💡 A titre d'exemple, le déploiement de la solution de cooptation Basile a permis au cabinet de conseil Julhiet Sterwen d'économiser 250 000€ de chasse de tête sur 2 ans et d'atteindre un taux de recrutement par recommandation de 40% !

#6 La cooptation le moyen de sourcing idéal pour recruter des profils pénuriques 🍀

Environ 70% de la main d’œuvre mondiale est composée de candidats potentiels passifs, selon une étude linkedIn !

Alors oui, cette statistique ne relève pas directement de la cooptation mais vous allez comprendre pourquoi nous décidons de l'inclure. Sachez que presque 90% des collaborateurs sont susceptibles de considérer de nouvelles offres d’emploi. S'appuyer sur la recommandation est très efficace pour aller les toucher. En effet, avoir des informations sur une entreprise et une opportunité via un ami ou quelqu’un de sa famille aide à se projeter dans une autre entreprise. 

Les autres canaux de sourcing reposent sur le principe de recherche active et ferment la porte aux candidats potentiels qui ne vont pas sur les jobboards, les sites carrière ou encore LinkedIn. Toucher cette population est donc un bon moyen de gagner la guerre des talents face aux entreprises concurrentes ! 

#7 Un cercle vertueux qui favorise le bouche-à-oreille 👂🧏‍♀️

2/3 des collaborateurs cooptés recommandent par la suite une ou plusieurs personnes dans leur nouvelle entreprise ! (Forbes 2019)

L'utiliser c'est avoir à disposition un canal de sourcing durable et auto alimenté par les collaborateurs lorsque l'on a réussi à créer un véritable réflexe. Les collaborateurs issus de la cooptation savent naturellement l’intérêt de cette méthode et sont logiquement enclins à l’utiliser à leur tour.  ⁠Néanmoins, il faut se donner les moyens de créer ce réflexe de cooptation. Cela passe par la mise à disposition d'outils digitaux intuitifs permettant aux collaborateurs de coopter simplement en un instant. ⁠ Rappelez-vous que la communication est essentielle. Elle doit être le fil rouge de votre programme. Pour être performante et engager tous vos collaborateurs elle devra être soutenue, régulière, ciblée, variée, ludique et utiliser de multiples canaux. C'est pourquoi de nombreuses entreprises se tournent vers des experts afin d'animer leur programme de cooptation au quotidien pour en garantir l'efficacité et ne pas surcharger leur service RH. 👇

⁠#8 Digitaliser le process de recommandation pour booster ses performances 💻

75% des entreprises automatisent leurs programmes de cooptation proposant cette fonctionnalité, selon LinkedIn.

Et pour cause ! Utiliser une solution de cooptation « home made » peut s’avérer très chronophage et n’est pas fortement optimal. Un programme en bonne santé repose sur des collaborateurs engagés. Il faut donc s’assurer de le faire vivre.

Cela explique pourquoi de nombreux RH souhaitent faire appel à un prestataire spécialisé qui, d’une part, les déchargera d’une masse de travail importante et qui, d’autre part, proposera un programme optimal.

💡 L’info en + :  ⁠La prime n’est pas la première motivation de vos collaborateurs pour coopter !  

35% des employés cooptent afin d’aider leurs amis à trouver du travail, selon Talview.

Enfin, il est temps de faire la lumière sur cette croyance propulaire. La prime n'est pas le premier motif de recommandation évoqué par les collaborateurs. Seulement 6% déclarent être motivés par la prime !

💡 Alors, convaincu(e) par la cooptation ? Pour construire un programme adapté à vos enjeux, consultez notre Guide de la cooptation. 📗

Clarisse

Clarisse

CMO @Basile

Poster un commentaire

Articles associés